Avez-vous déjà été confronté à ce grand mur blanc de l’infertilité créative au moment où vous avez le plus besoin d’idées fraîches ? Le stress lié à l’urgence des projets annihile le plus souvent toute créativité et c’est alors une spirale infernale, le stress augmentant au fur et à mesure que la date buttoir approche.

Comment lutter contre ces vides immenses, cette paralysie de votre imagination ? Voici quelques pistes qui pourront vous aider à coup sur !

1. Ne pas forcer la créativité et passer à autre chose

Quand ça ne vient pas, ne cherchez pas à forcer, les idées n’arriveront pas de cette façon. Au contraire, vous allez vous focaliser sur la problématique (la date buttoir) davantage que sur la création. Faites une pause !

2. Ecouter de la musique

Les effets de la musique diffèrent selon les personnes. Pour certaines, elle est propice à la concentration, à la créativité et à la détente mentale. Ecouter une musique que l’on apprécie “déclenche une sécretion de dopamine dans le cerveau, à l’instar de la cocaïne et des amphétamines” selon Robert Zatorre, professeur de neurosciences à l’université McGill de Montréal.

Cependant, il semblerait qu’il soit préférable d’écouter des musiques connues avant de travailler et non pendant le temps de travail. Celles-ci provoqueraient des effets catastrophiques sur la rentabilité, la concentration et la mémorisation. Voici une infographie créée par Sonos sur les musiques à écouter selon votre métier :

Sonos-WorkMusic-final-c5

3. Prenez une douche

Je sais, ça peut paraître bizarre. Cependant, des scientifiques se sont intéressés aux cerveaux de rappeurs en pleine improvisation. Ils ont ainsi remarqué que la relaxation des fonctions exécutives, qui permet un relâchement de l’attention, serait une des principales caractéristiques de la créativité. Et c’est au cours d’une douche que la relaxation des fonctions exécutives est complète.

La dopamine est également l’alliée du créatif et cette neuro-hormone est libérée lorsque le corps se sent bien et qu’il se détend. Donc, rien de tel qu’une douche !

4. Que ferait untel à ma place ?

Essayez d’imaginer comment réagirait votre grand modèle face à votre situation pour relever la problématique que vous rencontrez.

Comment Steve Jobs aborderait ce cas, comment Jacques Brel écrirait cette chanson, comment Laurent Gaudé écrirait cette histoire, …

Cela va permettre à votre cerveau d’emprunter des routes toutes nouvelles et de réfléchir d’une façon originale.

5. Le café

Le café est également un élément qui augmente la dopamine. Sans surconsommation, il peut s’avérer un allié efficace.

6. Ranger votre bureau

Là aussi, cela peut paraître surprenant, mais avec moi cela fonctionne. Il arrive que mon bureau soit recouvert de tout un tas de cahiers (j’affectionne les cahiers Active Book de la marque Oxford), de divers papiers, canettes, câbles, revues, etc.

J’ai besoin d’un bureau propre et net pour arriver à travailler. Si je reste dans cette situation bordélique (Excuse my French, les anglophones comprendront), impossible pour moi d’être productif ou créatif.

Le processus du rangement semble aussi avoir ses effets grâce à un élément que nous allons voir dans le point suivant.

7. Prendre du temps à ne rien faire

Aller se promener, faire un footing, ranger son bureau, s’aérer la tête d’une quelconque façon, c’est aussi être productif ! Vous pouvez également tout simplement ne rien faire. Ces temps-là sont absolument indispensables pour votre équilibre.

En effet, la distraction est aussi un critère de stimulation de la créativité. Dans ces moments, la stérilité de la réflexion se brise. Le subconscient cogite en arrière-plan, pendant que vous flânez, il digère les informations, fait remonter les bonnes idées jusqu’au cerveau conscient, c’est ce qu’on appelle la période d’incubation. Il s’agit certainement du point le plus compliqué pour les hyperactifs mais une bonne hygiène de vie est indispensable au bon fonctionnement de votre cerveau, et le loisir et le sport en font partie.

8. Changer de lieu

Si vous avez un ordinateur portable, allez travailler ailleurs si vous le pouvez, surtout si vous êtes indépendant et que vous travaillez chez vous. Difficile d’avoir des idées nouvelles dans votre petit bureau ou dans un environnement trop connu.

Allez dans un café équipé du wifi, dans un parc, croisez des gens, installez vous sur un canapé, cela créé une émulsion stimulante.

9. Le cahier de notes

Tâchez d’en faire votre nouveau compagnon. Cela peut être un vrai cahier de notes ou bien une application sur votre smartphone comme Keep de Google.

Notez tout ce qui vous passe par la tête. On le sait, la créativité vous surprend souvent dans les moments auxquels on s’y attend le moins.

Vous pourrez alors noter les paroles de votre prochain tube (voir même enregistrer la mélodie avec une autre application de votre smartphone), écrire une phrase pour le roman que vous êtes en train d’écrire, griffonner un croquis comme base de départ de votre prochain site web, etc.

10. Couper le wifi

La valse des distractions qu’apporte internet est trop chronophage. Les notifications Facebook, votre compte Twitter qui clignote en arrière-plan, cet e-mail tellement important auquel vous devez répondre absolument, cette recherche Google tellement indispensable qui finit par vous faire arriver sur un site People où vous perdez 15 minutes à lire comment Alexandra Lamy se remet de sa séparation avec Jean Dujardin, tout cela nuit gravement à votre concentration.

Couper Internet est certainement le réflexe le plus intelligent lorsque vous êtes sous pression !

Share This

Un coup de pouce ?

Si l'article vous a plu, partagez-le !