Au royaume des start-up, du webmarketing et du growth hacking, la croissance est reine ! Qui pourrait le reprocher, par ailleurs ? Nous souhaitons tous que notre entreprise prospère et que notre chiffre d’affaires décolle le plus rapidement possible.

Nous avons des rêves et nous saisissons les opportunités qui se dressent devant nous pour grandir et s’étendre.

J’ai croisé pas mal d’entreprises, que ce soit en tant que salarié ou en tant que consultant. J’en ai conseillé pas mal, de tous types, et quelle que soit leur taille, on retrouve des travers communs à pratiquement toutes les entreprises qui finissent par s’effondrer.

La plupart des entreprises installées dans notre paysage, et que tout le monde connait aujourd’hui, ont mis des années, parfois des décennies pour arriver à ce stade de reconnaissance et de succès.

La croissance accélérée, appuyée par des techniques de growth hacking, n’est pas néfaste en soi. Mais à quel prix êtes-vous prêt à vous développer rapidement ?

Déjà, c’est quoi le Growth Hacking ?

Le growth hacking est un ensemble de procédés marketing utilisés par les entreprises du web et qui vise la recherche rapide de la croissance, à tout prix, avec peu de moyens.

Il y a d’excellents experts dans ce domaine et je ne leur volerai pas la vedette. Il y a également quantité de faux-prophètes. Certains articles sur le sujet m’épate de naïveté.

On y retrouve souvent le conseil avisé de créer un Blog. Sérieusement ? Un blog ? En sous-traitant des articles de blogs à la douzaine à quelques euros les mille mots à l’autre bout du monde, il est certain que vous allez obtenir une croissance vertigineuse … dans 10 ou 15 ans !

Le Content Marketing est efficace, effectivement … mais dans le temps. Démarrer un blog est de toute façon une excellente idée, pourvu que vous soyez réguliers, que vous vous armiez de patience et que vous produisiez du contenu digne d’intérêt. Croyez-moi, cela demande plus de ressources que ce que vous pensez.

Si vous souhaitez explorer le terrain du growth hacking, ne vous tournez pas vers le premier pseudo gourou qui vous vend un plan de croissance exponentielle en 3 mois dans une vidéo Facebook filmée dans sa chambre …

Voici les 6 péchés capitaux du growth hacking réalisé sans intelligence !

Vendre un produit qui n’est pas finalisé

Si vous souhaitez une croissance rapide, assurez-vous d’avoir un super produit ou service. Ensuite, apprenez à le vendre.

J’ai rencontré trop d’entreprises pressées de démarrer leurs ventes, sans avoir peaufiné leur produit. Personne n’a envie de jouer au bêta-testeur, surtout en payant le prix fort. Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai été sollicité pour aider des entreprises à vendre un produit ou service bancal.

Le Growth Hacking ne fait pas de miracle. Si le produit est mauvais, alors c’est perdu d’avance. Vous pouvez bénéficier des meilleures campagnes marketing, suivre les meilleurs conseils des experts du Web et y croire très très fort, vous ne survivrez pas.

Vous n’êtes pas prêt à une croissance durable si vous essayez de vendre le mauvais produit ou que vous ciblez le mauvais marché.

Vous aurez beau tenter toutes les astuces que vous voulez, acheter du twittos à tour de bras, récupérer des adresses mail par milliers, égorger des poulets et invoquez toutes les bonnes fées du webmarketing, dans la durée, votre projet s’écroulera.

Ne pas bosser son marketing

Parfois, il y a de la bonne volonté, mais rien n’a été étudié. J’ai participé à un launchpad regroupant plusieurs dizaines de startups. J’étais ébahi du nombre d’acteurs présents ce jour-là et qui n’avaient aucune idée précise de leur cible ou dont le site internet était défaillant et le message brouillon.

En travaillant intelligemment son mix marketing, on réalise très vite si son idée est bancale ou non.

Et même une bonne idée n’est pas suffisante ! Il en faut plus pour atteindre votre audience, pour captiver son attention et convertir vos leads en clients.

Certaines techniques sont capables d’attirer du trafic vers votre site web de façon incroyable. Mais est-ce vraiment ce dont vous avez besoin ? Ne s’agirait-il pas davantage d’attirer un trafic ciblé ?

Même les agences marketing n’y échappent pas : offres et cibles mal définies, volonté de viser tout le monde et de proposer tous les services, sans se spécialiser, … En résulte une communication peu claire pour le client qui finit par aller voir ailleurs s’il y comprend quelque chose.

AirBnB a développé de nombreux vecteurs de croissance, mais ils ne l’ont pas fait en lisant sur un blog qu’un bouton rouge génère plus de clics qu’un bouton bleu. Ils l’ont fait en ayant profondément défini leur valeur ajoutée et en comprenant ce que leurs utilisateurs voulaient vraiment. Ils ont lancé de petites expériences pour valider leurs hypothèses de croissance, et lorsqu’ils avaient quelque chose d’efficace, qui trouvait écho auprès de leur audience, ils le répétaient encore et encore, aussi longtemps que cela générait des leads de qualité.

Prenez le temps de définir des priorités. On a tous envie de se lancer dans l’arène, mais soyez certain d’avoir aiguisé vos armes avant cela !

Votre seule vision est de faire de l’argent

Pourquoi avez-vous besoin d’une vision et de quoi s’agit-il précisément ?

Une vision, c’est le gouvernail de votre entreprise, qui vous indique la position dans laquelle vous voulez être un jour. Si votre vision se limite à faire du chiffre d’affaires, alors je vous le dis : vous n’avez pas de vision.

Avoir une vision est incroyablement malin pour amener les gens à se joindre à votre entreprise parce qu’elle leur permet de s’identifier à vous et à vos rêves. En effet, cette vision va dessiner l’identité de votre marque. Aucune technique de growth hacking ne saurait remplacer une vision bien installée dans l’entreprise.

Growth hacking et culture d'entreprise

Votre vision est également ce qui va vous aider à retrousser les manches dans les moments les plus difficiles, à vous lever avec motivation le matin et à attirer les talents dans votre entreprise.

En tant qu’employé, on souhaite se joindre à quelque chose de plus grand que notre routine quotidienne. On ne souhaite pas simplement “être payé pour le travail”. Nous recherchons tous à faire partie de quelque chose d’incroyable.

Si votre vision est peu inspirante, peu claire, si vous n’avez pas de vision du tout – ou si vous avez une vision claire mais que vous ne la communiquez pas correctement – alors vous repoussez tous les éventuels talents.

Votre vision, c’est l’argument numéro un pour expliquer pourquoi les gens devraient travailler pour vous. Essayez de rendre votre vision tangible pour les gens en en parlant et en communiquant régulièrement sur les progrès réalisés !

La mission de l’entreprise est quelque chose que chaque employé devrait être en mesure de dire dans les trois secondes puisqu’elle décrit ce que pour quoi vous travaillez toute la journée. Vos valeurs fondamentales sont l’ingrédient secret de votre organisation, le petit truc difficile à copier pour vos concurrents, mais seulement si elles sont vécues chaque jour. Il y a trop d’entreprises qui accrochent leurs valeurs fondamentales au mur, mais qui ne les respectent jamais.

Non seulement vos valeurs fondamentales sont inutiles, puisqu’elles ne sont pas appliquées, mais elles font en sorte que vos employés nourrissent encore plus de rancoeur. C’est pourquoi vous devriez essayer de les faire vivre et reconnaître et récompenser ceux qui les suivent. Assurez-vous de revoir régulièrement vos valeurs fondamentales afin qu’elles restent à jour avec le style de votre entreprise.

La croissance au détriment de l’humain

J’en parlais récemment dans un autre article. Lorsque j’étais graphiste et que je présentais un de mes travaux ou lorsque je montrais certaines de mes vidéos en motion design, une question arrivait régulièrement : “Avec quel logiciel avez-vous fait ça ?” Comme si l’outil faisait tout le job, comme s’il suffisait d’un clic sur Photoshop ou After Effects pour devenir un super pro.

La réalité, la réponse à la question “Avec quoi avez-vous fait ça ?” est : avec du talent et de l’expérience ! Aucun outil, aussi efficace soit-il ne saurait remplacer un être humain. Le grand défaut de beaucoup de start-up est de ne pas savoir gérer l’humain. Evidemment, lorsque seul le profit est mis en avant, on finit par adopter une culture RH de bas niveau.

Le bien-être et le développement de l’équipe est largement sous-estimé dans les entreprises en phase de démarrage. La plupart des gens considèrent les start-up comme des centres d’innovation et des silos créatifs, et beaucoup d’entre elles le sont sans aucun doute. Mais lorsque vous avez cramé votre équipe, l’innovation finit par être reléguée au second plan.

productivité growth hacking

Plutôt que d’attirer l’attention des médias et les offres de CV, la plupart des start-up ont du mal à survivre. Dans ces circonstances, il y a rarement, voire jamais, le temps d’expérimenter de nouvelles idées et de développer des concepts novateurs.

Vous manquez de personnel et il est surmené. Jusqu’à quand pensez-vous pouvoir tenir ? Tous les efforts doivent être concentrés sur des choses qui se sont avérées efficaces, sinon vous serez bientôt tous au chômage. Et c’est ce genre de philosophie qui a tendance à ne pas plaire aux employés qui se sont joints à votre entreprise dans l’espoir d’obtenir une liberté créative inébranlable.

La base de la performance de votre entreprise : prendre soin des gens et de la performance de l’équipe, amener des gens formidables à bord pour améliorer vos services et produits, maintenir le bonheur et la satisfaction. Ça parait bateau, mais j’ai croisé tellement d’entreprises dont le turn-over donnait le tournis, à un point que plus personne ne connait bien la boîte et que tout le monde semble nouveau.

En réalité, les RH sont souvent embauchées bien trop tard et restent en sous-effectif pendant bien trop longtemps, incapables d’exercer pleinement leurs fonctions.

Les entreprises qui grandissent plus vite que leurs leaders

Il s’agit d’un cas un peu plus rare mais que l’on rencontre parfois. Certaines entreprises ont une croissance tellement importante (parce que tout a été bien fait auparavant), qu’elles se développent plus vite que leur leader. Donc doucement avec le Growth Hacking !

Tout le monde n’est pas Zuckerberg, capable de porter l’évolution fulgurante de Facebook sans trop sourciller. Certainement qu’il a connu ses petites frayeurs, ses crises d’angoisse et qu’il a commis bien des erreurs, mais malgré sa jeunesse, il a su diriger sa barque avec succès.

Je lisais une interview d’un responsable d’une boutique en ligne qui est passée rapidement de neuf employés à plus de 900. Quand on lui demande : “L’expérience devait être grisante, ça vous a plu ?”, celui-ci répond “Non, j’avais l’impression qu’on se noyait.”

La croissance exponentielle a du bon, mais il faut avoir la mentalité pour cela. D’autre part, cela peut parfois fragiliser la culture d’entreprise. Les leaders n’ont pas le temps pour transmettre et enseigner leurs équipes.

Le challenge est donc de choisir rapidement et avec sagesse les personnes qui vont soutenir le responsable, transmettre sa vision et la culture d’entreprise. Encore une fois, les RH sont primordiales à cette étape.

Se survendre

Il est tout naturel que vous souhaitiez faire l’éloge de votre entreprise auprès des candidats et des clients potentiels. De nos jours, le monde des start-up est devenu très compétitif. Pour attirer les meilleurs talents, vous devez leur montrer exactement pourquoi ils seront plus heureux assis devant un ordinateur dans votre bureau, plutôt que dans le bureau de la boite d’en-face. Pourtant, de nombreux fondateurs ont tendance à aller beaucoup trop loin dans la vente de leur culture d’entreprise.

Il incombe au responsable de fixer des attentes claires dès le premier entretien d’embauche. Votre startup est-elle axée sur le bien-être des employés ? Est-ce que vous travaillez à horaire variable et insistez pour dire que vous êtes tous amis d’abord et collègues ensuite (ah le coup de l’ambiance familiale) ? Si oui, assurez-vous de mentionner tout cela dans votre offre d’emploi. Je serais surpris que le poste ne soit pas pourvu avant demain.

Cependant, ne jouez pas à la désinvolture quand vous n’êtes rien d’autre qu’à peine décontracté. Si vous souhaitez la jouer “jeune start-up dynamique” à l’ambiance bien cool et que vos collaborateurs vous vouvoient, alors il y a un souci (j’ai connu ça, promis !)

Si vous êtes à la tête d’une entreprise en plein démarrage, il y a de fortes chances que vous n’ayez pas assez d’argent, que vous travailliez 12 heures par jour et que vous soyez stressé à l’idée d’essayer de trouver un moyen de maintenir l’entreprise en activité.

Si c’est le cas, vous avez probablement besoin d’une personne aussi ambitieuse et visionnaire que vous, qui accepte de travailler dans un environnement très intensif, de répondre constamment à des appels au travail tard le soir et de ne jamais sortir à 17 h.

Néanmoins, la plupart des startups s’inquiètent quand il s’agit d’être parfaitement honnête sur les exigences du poste. Et si personne ne pose sa candidature ? La vérité, c’est qu’il y a plein de fonceurs qui n’ont pas peur de transpirer, tant que ça signifie qu’ils peuvent faire partie de quelque chose de grand. Cependant, une survente de cette position risque très certainement de se solder par un décalage que vous regretterez, vous et le nouvel arrivé. Communiquez ce que vous êtes véritablement. Ni plus, ni moins.

Conclusion

Certains processus requièrent du temps et ne sont pas compressibles. Il est effectivement possible d’augmenter la croissance de votre entreprise, mais uniquement si les fondations sont solides. Les fondations  d’une entreprise qui dure sont :

  • un produit/service étudié et abouti répondant à un besoin
  • une cible définie et un mix marketing élaboré
  • une vision pour bâtir la culture d’entreprise
  • une attention particulière à la qualité et au bien-être de son équipe
  • une croissance maintenue et contrôlée
  • une image de marque sans artefact.

Quand tout cela est respecté, alors on peut commencer à parler de growth hacking.

L’objectif est de bâtir une entreprise qui soit aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur. Au bout du compte, il faut se demander : “Sommes-nous heureux d’évoluer dans l’entreprise que nous construisons ?”

Formez-vous au SEO pour Wordpress

Formez-vous au SEO pour Wordpress

Si vous pensez qu'il suffit d'installer le plugin "Yoast SEO" pour bien référencer votre site, alors vous avez besoin de cette formation !

Profitez du prix de lancement de cette formation complète de plus de 10 heures : 

59.00 € au lieu de 250 € !

Vous êtes inscrit. Bravo !

Share This

Un coup de pouce ?

Si l'article vous a plu, partagez-le !