Communication-Marketing

Formation SEO débutants – Troisième Partie

Troisième cours de la série de formation sur le référencement (SEO). Vous pouvez soit suivre la vidéo, soit lire...

formation gratuite SEO référencement

Troisième cours de la série de formation sur le référencement (SEO). Vous pouvez soit suivre la vidéo, soit lire le cours en dessous et si vous êtes très motivés faire les deux ! Il y a quelques données complémentaires dans l’un et dans l’autre.

Voir le premier cours

Voir le second cours

Voir le quatrième cours

Après avoir fait le tour du vocabulaire du SEO et des différentes techniques de référencement liées à WordPress, nous allons nous focaliser cette semaine sur les statistiques. Après avoir créé du contenu, géré vos mots clés, optimisé vos expressions et installé les petits plug-ins qui facilitent certaines tâches, comment savoir si vos efforts SEO génèrent du trafic ?

Comment connaitre le nombre de visiteurs, savoir s’il y a une évolution, s’il s’agit de nouveaux ou d’anciens que vous avez fidélisé, d’où ils viennent ? Avez-vous un taux de rebond important ou au contraire plutôt bas ?

Créer un compte Google Analytics

Pour mesurer vos statistiques, Google nous fournit un outil : Google Analytics. Il y a des concurrents, celui de Google est le plus utilisé, mais on peut trouver Xiti par exemple. Les deux se valent dans les chiffres apportés et les outils fournis, mais pour accéder à l’ensemble des données, il faut un compte payant sur Xiti, contrairement à Analytics qui est totalement gratuit.

L’inscription est relativement simple. Rendez-vous sur le site de Google Analytics et cliquez sur “Créer un compte”.

analytics

Je ne vais pas m’étendre sur l’inscription. Comme d’accoutumée, il y a un mail de vérification à renvoyer, des informations à donner, etc. La routine habituelle !

Installez Google Analytics sur votre site

Ensuite, vous pourrez enregistrer votre site Web.  Pour cela, il vous faudra donner son nom, son url, sa catégorie thématique, votre fuseau horaire et cliquer sur “Obtenir un ID de suivi”.

Comment enregistrer son site

L’ID de suivi permet à Google de vérifier que vous êtes bien le propriétaire du site. Cet ID de suivi est en fait un petit code à insérer dans votre site Web. C’est la partie un peu technique. Si vous n’êtes pas à l’aise avec cela, n’hésitez pas à faire appel à votre prestataire habituel.

Si vous utilisez WordPress, de nombreux thèmes, ou des plugins comme All In One SEO, proposent des champs où vous pouvez insérer ce code. Cela simplifie énormément les choses. De plus, en cas de mise à jour de votre thème WordPress ou si vous en changez, le code sera toujours actif car inséré dans le plug-in et non en dur dans le code. Sinon, voici la manipulation que propose Google si vous n’êtes pas sur WordPress :

“Insertion standard : copiez le segment du code et collez-le au bas de votre contenu, immédiatement avant la balise </body>. Répétez l’opération pour chaque page dont vous souhaitez effectuer le suivi.”

Bref, vous l’aurez compris, si vous n’êtes pas un habitué, laissez tomber et passez par quelqu’un de compétent. Chacun son domaine 😉

Vérifiez vos statistiques

Une fois le compte activé et le code inséré dans votre site, comptez 24 heures avant de pouvoir commencer à utiliser l’outil. Ce délai passé, rendez-vous sur votre page Google Analytics et vous devriez trouver quelque chose comme ci-dessous.

analyser son audience avec Google Analytics

La page d’accueil donne une vision globale de votre audience sur votre site. Au premier coup d’oeil, on remarque la courbe des visites sur notre site. Le champ de date en haut à droite vous permet de choisir la période sur laquelle vous souhaitez analyser vos statistiques.

Au fil du temps, vous remarquerez des pics d’audience qui peuvent être dus à un article rencontrant un succès particulier ou traitant d’un sujet d’actualité à un moment donné, un lien sur les réseaux sociaux ou bien un lien depuis un autre site web populaire. Inversement, surveillez les chutes libres. Elles peuvent révéler des problèmes sur le serveur de votre hébergeur Web.

Le référencement prend du temps. Il ne suffit pas de quelques semaines, cela prend des mois avant de ressentir des effets conséquents sur le long terme.  Un lien depuis un site d’autorité peut par contre accélérer les choses en faisant grimper votre Pagerank.

statistiques_audience

En dessous de la courbe, vous trouverez des données chiffrées. Les “utilisateurs” représentent le nombre de visites uniques, c’est à dire que même si une personne visite votre site plusieurs fois dans la journée, il n’est comptabilisé qu’une fois. Les sessions représentent le nombre de visiteurs, sans se préoccuper des doublons.

Vous avez ensuite le nombre de pages vues et le nombre de pages par session sont de bons indicateurs des mécanismes que vous avez mis en place sur votre site pour augmenter le nombre de visites. Sur la capture ci-dessus, il est relativement faible. Il faudrait prévoir quelques actions pour attirer le visiteur sur d’autres pages du site en mettant en avant du contenu. Vous avez ensuite la durée moyenne des sessions, le taux de rebond et les nouvelles sessions qui représentent la part de nouveaux lecteurs (qui est forcément élevée au démarrage d’un site).

Pour rappel, le taux de rebond correspond à l’action d’un visiteur sur votre site. Si la tendance de vos visiteurs est de lancer une page et d’en partir aussitôt, alors votre taux de rebond sera élevé et c’est mauvais signe. Le taux de rebond est exprimé en pourcentage.

Ce qui peut provoquer cela est un site trop lent à charger par exemple. L’utilisateur lassé fini par abandonner et partir sur un autre site. Pour éviter cela, assurez-vous que votre site soit rapide à charger, qu’il n’y ait rien qui gène l’expérience utilisateur (musique ou vidéo qui démarre directement, …) et générez un call-to-action : des liens vers d’autres articles, une inscription vers une newsletter, etc, afin que vos visiteurs ne lisent pas qu’une page, mais qu’ils parcourent une plus grande partie de votre site plutôt que de partir une fois l’article lu.

Cependant, ce taux de rebond est rarement en dessous de 50% et pour un blog, il est normal qu’il atteigne 70%, voir un peu plus. Les gens lancent une recherche sur Google, trouvent votre article qui répond à leur question et quittent le site. Il faudra s’inquiéter davantage si vous tenez une boutique en ligne. Dans ce cas, il est bon de retenir le visiteur et client potentiel, en lui faisant visiter plusieurs pages d’articles et éventuellement provoquer l’acte d’achat.

Enfin, toujours sur cette page d’accueil, vous pourrez connaitre la provenance géographique (Pays et villes) de vos visiteurs, leur navigateur (Safari, Chrome, Mozilla, etc), le système d’exploitation, … Ces données sont importantes. Connaitre les systèmes d’exploitation de vos visiteurs vous donnera une idée des appareils qu’ils utilisent par exemple. Ordinateurs, tablettes, téléphone portable, etc. Si c’est le cas, vous aurez intérêt à avoir un thème qui s’adapte à n’importe quelle résolution d’appareil. Cette technologie s’appelle le Responsive Design. Soyez vigilants également sur les résolutions d’écran des appareils qu’utilisent vos utilisateurs.

responsive design

L’acquisition

L’acquisition, c’est la façon dont les gens arrivent sur votre site internet. Pour vous y rendre, dans le menu, choisissez “Acquisition” puis “Présentation”.

Comment savoir d'où viennent vos visiteurs

Vous pouvez au travers de ce tableau visualisez les grandes sources de trafic de votre site internet. Social correspond aux médias sociaux (Facebook, Twitter, Youtube, etc), Organic Search, à la recherche naturelle des moteurs de recherche, Direct, ce sont les utilisateurs qui arrivent sur votre site en tapant directement l’adresse de votre site dans la barre d’adresse de leur navigateur ou bien via un raccourci ou favori. Referral, ce sont des liens d’autres sites internet qui pointent vers le votre. On sait combien ils sont importants.

On se rend compte combien les réseaux sociaux permettent de conquérir une part importante de trafic et à quel point ils se révèlent complémentaires des moteurs de recherche.

Ces données sont intéressantes, mais on pourra aller dans le menu “Tout le traffic” où vous pourrez visualiser en détail les différents canaux qui attirent des visiteurs sur votre site. Au sein de ce tableau, vous pourrez aussi trouver les sites qui ont créé des liens vers le votre, vous pourrez en retour les remercier éventuellement.

Les mots clés

Menu “Mots clés”, puis “Résultats naturels”. 

Depuis plus d’un an, Google nous cache la plupart des mots clés qui amènent du trafic sur notre site. D’où vient cette décision ? D’une part, lorsque l’on est connecté à Google avec notre compte, l’url est sécurisée (https). Dès lors, Google argue ne pas pouvoir nous donner ces mots clés étant donné que les sessions sont sécurisées. Certes. C’est aussi une très bonne façon de pousser les webmasters à se tourner vers les campagnes payantes Adwords.

Dans les faits, voici ce que ça donne :

mots clés not provided

On voit que plus de 91% des mots clés tapés dans Google par mes visiteurs me sont cachés. Ils apparaissent sous la mention (not provided). C’est ainsi et il faut apprendre à composer autrement désormais.

Analysez le comportement de vos visiteurs

Menu “Comportement”, puis “Vue d’ensemble”.

En premier lieu, vous pourrez visualiser les pages de votre site les plus visitées. Cela vous donne une idée plus précise de ce que cherche votre audience mais aussi des recettes à mettre en place pour améliorer vos futurs articles. On sait par exemple que les titres du genre “10 astuces pour être plus performants au travail”, “5 choses essentielles bla bla bla” fonctionnent pas mal. Les titres qui fonctionnent comme une question comme “Comment résoudre tel problème” sont également souvent source de réussite. Les utilisateurs du moteur de recherche tapent de plus en plus des questions directes au moteur de recherche, plutôt que des séries de mots clés comme c’était le cas il y a quelques années. Tentez d’écrire des articles qui répondent aux questions de votre cible.

Les pages les plus visitées de mon site

Optimisez votre site

Nous l’avons déjà dit : un site lent vous portera préjudice. A votre référencement premièrement puisque Google y prête attention, mais la sanction la plus dure sera celle de vos lecteurs qui laisseront probablement tomber la visite et ne reviendront plus jamais vous voir.

Cela dit, il est possible que votre site soit rapide et qu’une page en particulier vous pénalise, à cause d’une image trop lourde ou d’un script qui tourne en boucle. Vous allez pouvoir vérifier cela dans la rubrique “Comportement”, “Vitesse du site” puis “Temps de chargement”.

Vérifiez cette rubrique régulièrement afin de détecter d’éventuels problèmes et y remédier.

Il serait trop long d’aborder ici toutes les possibilités alors n’hésitez pas à fouiller dans les diverses rubriques d’Analytics pour découvrir les nombreuses autres fonctionnalités offertes par Google.

Ecrit par Stéphane Torregrosa
Stéphane Torregrosa convertit vos défis marketing en opportunités avec des résultats mesurables. Il est consultant en Webmarketing, spécialisé en Inbound Marketing, conseiller en communication, blogueur et conférencier. Il vous accompagne dans la mise en place de votre stratégie Web, dans la création de contenu, pour donner de la visibilité à votre organisation. En ligne depuis 1996 et la distribution des premiers CD AOL dans les magazines informatiques, il ne s'est jamais vraiment déconnecté depuis ! Son papa lui a communiqué la passion des Comics Book, du dessin et de la photographie. Profile