Leadership

Ne subissez plus votre vie. Vivez là !

Subir les jours, se soumettre au quotidien ou prendre les choses en main ? #devperso #leadership

Ecrit par Stéphane Torregrosa · 8 min de lecture >
Vivre sa vie pleinement

Il y a deux moments importants de la journée que nous avons tous tendance à négliger. Le lever et le coucher. Ils peuvent pourtant avoir un impact significatif sur notre existence. Nous nous affairons à toutes sortes de choses au fil de la journée, gérant urgence après urgence, sans prendre un vrai temps pour se poser, réfléchir et analyser le fil de notre vie.

Et c’est vrai que nous croulons sous les sollicitations. Peu d’entre nous prennent le temps de faire une pause, de ne rien faire et de réfléchir. J’ai l’impression que le silence et le fait de se retrouver face à soi-même fait peur.

Les jours défilent, les années passent et notre vie nous échappe.

Nous courons sans cesse après le temps, en spectateur plutôt qu’en véritable acteur de notre existence.

Pourtant, nous vivons à une époque où tout nous permet de gagner du temps. Nous voyageons en voiture, quand nos grands-parents faisaient leurs trajets en vélo ou à pied. Nous avons toutes sortes d’assistants, d’appareils et logiciels pour mieux gérer nos diverses tâches et organiser nos journées. Pire encore, une majorité de gens ne prennent pas le temps de cuisiner et mangent des plats préparés (aucun jugement là-dessus !)

Alors, nos rêves nous échappent, les regrets s’installent. J’aurais aimé avoir plus de temps pour ceci, j’aurais aimé prendre le temps de développer cela.

Pour reprendre les rênes et décider de ses choix de vie, vos matinées et vos soirées peuvent être des moments stratégiques. Mais avant cela, voyons ensemble par où commencer.

Redevenir acteur de sa vie

Ne subissez plus votre vie. Vivez là ! 1

Pour devenir acteur et non spectateur de sa propre vie, il faut se rendre compte — et admettre — que quelque chose ne va pas. Sinon, on peut se laisser aller au rythme de la routine quotidienne et s’en satisfaire. Et pourquoi pas après tout ? Mais si vous avez lu cet article jusqu’ici, il y a des chances que vous soupiriez après un quelconque changement.

Si vous sentez que votre existence vous file entre les doigts, que vos projets ne se concrétisent pas et que vous passez à côté de quelque chose, il est temps de se reprendre en main.

Lorsque je travaille avec l’un de mes clients sur une stratégie marketing, l’un des premiers points que nous abordons, ce sont ses objectifs. Que veut-il obtenir en retour de ses efforts marketing et de communication ? Un gain de visibilité, un rajeunissement de sa marque, plus de ventes ?

Il faut toujours un objectif, une destination, pour pouvoir prendre une direction. Imaginez-vous prendre la voiture pour la route des vacances sans avoir aucune idée de là où vous voulez aller ?

C’est pourtant ce que la plupart d’entre nous faisons de nos vies.

On ne parle pas juste de louper ses vacances, mais de réussir ou louper sa vie.

De terminer notre course sur cette terre satisfait ou rempli de regrets.

Quels sont vos objectifs ? Comme je le fais avec les entreprises pour lesquelles je travaille, il vous faudra définir des objectifs précis, voir chiffrés (je veux lire x livres ou perdre x kilos en 6 mois, courir x kilomètres en x temps, …) quand c’est possible.

Si ce que vous visez est nébuleux, votre cheminement pour l’atteindre le sera tout autant.

Il faut donc un objectif précis. Et réalisable !

Définir le “réalisable” est plus compliqué. En effet, il faut suffisamment de challenge pour vous porter de l’avant, et pas viser la lune au point de se décourager et abandonner.

Si vous souhaitez être millionaire dans six mois et que vous partez de rien, réfléchissez-y à deux fois. Si vous désirez perdre 15 kilos en trois mois, c’est jouable mais à condition d’être en bonne santé pour supporter l’effort à fournir et d’avoir la motivation de radicalement changer de mode de vie.

Enfin, cet objectif doit avoir une date buttoir. Si vous vous lancez dans l’écriture de votre premier livre, il y a de fortes chances que vous n’arriviez pas au bout si vous ne fixez pas un terme à la réalisation de cet objectif.

Donc un véritable objectif de vie doit être :

  • précis,
  • réalisable,
  • défini dans le temps.

Le souci, c’est que cette réflexion demande du temps. Il faut pouvoir se poser, identifier ses objectifs, ses talents, ce qu’il vous manque actuellement pour réussir (temps, formation, documentation, …) et se mettre à l’oeuvre.

Quand on ne se fixe aucun objectif de vie, on démarre une journée de façon passive.

Nous subissons les événements plutôt que de les affronter.
Nous subissons notre journée de travail plutôt que de la préparer. 
Nous subissons les réactions des autres — et même les nôtres — plutôt que de gérer nos émotions.

Nous sommes souvent à fleur de peau émotionnellement parce que nous démarrons notre journée sur les chapeaux de roues.

On se lève à la bourre, un brin de toilette, pas de temps pour le petit déjeuner mais suffisamment pour mater les derniers clichés sur Instagram, les petits à préparer et amener à l’école et enfin, l’arrivée au travail, déjà épuisé d’une journée qui n’a pas encore commencé.

Hackez vos matinées !

Ne subissez plus votre vie. Vivez là ! 2

Il existe une multitude d’articles autour du “Miracle Morning”, cette méthode qui vise à se lever plus tôt pour mieux réussir sa vie.

S’il y a des activités qui vous tiennent à coeur, si vous avez des rêves ou des ambitions, vous devez arriver à leur consacrer du temps de qualité.

Nos journées sont déjà bien occupées. Le travail, la famille et toutes les petites obligations qui nous lient chaque jour nous empêchent de nous réaliser pleinement.

De plus, le fait de reprendre en main les premiers instants de notre journée, nous permet de nous sentir davantage maitre de nos journées toutes entières.

J’ai toujours pensé être un gars du soir. Il m’est arrivé à de nombreuses reprises de travailler des nuits entières, et j’aime ce moment magique, situé entre une et deux heures du matin, où mon cerveau explose d’inspiration.

Cependant, la productivité du lendemain en est très réduite. C’est valable au coup par coup, mais pas sur la longueur. Un exploit mais pas un style de vie.

Bref.

Il y a quelques mois, j’ai voulu changer mes habitudes, me réserver du temps de qualité dédié à la réalisation de mes projets, à mon épanouissement et à mon développement personnel et spirituel.

On ne change rien à sa vie si l’on continue à vivre de la même façon. Il m’était impossible de dégager du temps en journée, aussi j’ai décidé d’investir mes journées d’une façon toute nouvelle.

Je me levais auparavant vers 8 heures du matin. Je ne me considérais pas du matin, aussi mes réveils étaient difficiles. Ensuite, je subissais mon retard et les événements me tombaient dessus les uns après les autres. Je jonglais du mieux possible avec les différentes responsabilités de ma journée.

Ne subissez plus votre vie. Vivez là ! 3

En fait, nos croyances déterminent une bonne partie de nos actions et de notre comportement. Je croyais être un veille tard, alors je ne pouvais pas me lever tôt. Je veillais tard, sans être véritablement productif.

Cette croyance conditionnait mon attitude. De la même façon, si vous êtes convaincu d’avoir un mauvais caractère et que celui-ci ruine vos relations avec les autres, il est temps de croire que cela n’est pas irréversible et immuable.

Du coup, j’ai bousculé mes croyances sur moi-même. J’ai commencé par programmer mon réveil une heure plus tôt dans un premier temps et à changer mes matinées. Une fois levé, je me préparais un smoothie revigorant. C’était mon plaisir du matin et j’étais heureux de me lever rien que pour ça.

Je m’étais fixé le but de lire la Bible en 4 mois, de prendre le temps de méditer et prier chaque jour, de lire d’autres livres et d’écrire davantage et de refaire du sport (un minimum de 100 pompes par jour + des tractions et des dips).

En parallèle, je souhaitais également mieux définir mes compétences, mes dons, ce que je suis en mesure d’apporter aux autres et comment améliorer mes relations avec eux.

J’ai tenu l’ensemble de mes objectifs.

Dès lors que l’on devient plus intentionnel dans notre démarche et que l’on est prêt à ce que nos objectifs bousculent notre rythme de vie, on entre dans une nouvelle dimension.

Me concernant, ma démarche était principalement spirituelle. Mais libre à vous de définir le bénéfice de vos matinées en fonction de vos croyances, de vos rêves et vos envies.

Plus tard, j’ai encore avancé mon réveil d’une heure. Je me lève désormais à six heures. Pour beaucoup, cela ne représente pas un exploit. Pour moi, étant donné mon ancien rythme de vie, c’est une toute nouvelle discipline que je m’instaure.

D’ici quelques semaines, j’avancerai encore d’une heure. Mon but ultime est quatre heures du matin, et cela impliquera de me coucher beaucoup plus tôt.

Ce qu’il est important de comprendre pour avancer, c’est qu’il ne faut surtout pas faire un virage à 360° du jour au lendemain. Si j’avais réglé mon réveil de huit heures à quatre heures sans phase de progression, j’aurais tenu difficilement une semaine, je me serais découragé et j’aurais certainement abandonné. Avec le sentiment de culpabilité qui rend le retour compliqué.

Si vous déterminez correctement la première étape importante qui est de dessiner vos objectifs, vous allez pouvoir mettre en face les actions pour les atteindre. Travaillez par pallier. Pas après pas.

Vos matinées sont précieuses. Ne les gâchez pas. J’ai abandonné également le réflexe du réveil, vous savez ce geste compulsif, le coup d’oeil sur les notifications sociales de mon smartphone. Ce geste ruine nos matinées parce qu’il fait fonctionner votre cerveau pour du vide, ni indispensable, ni important et donc pas prioritaire.

Réservez votre attention pour ce qui est pertinent.

Au fil du temps, j’ai mis le sport de côté (l’hiver, tout ça …) mais les autres pratiques ont continué et elles étaient les plus importantes pour moi dans un premier temps.

Redéfinissez votre coucher

Les minutes / heures qui précèdent le coucher représentent également un temps propice à votre développement personnel.

Que faites-vous le soir en vous couchant ? Êtes-vous du genre à saisir votre téléphone pour vérifier les dernières notifications des réseaux sociaux ? Regardez-vous la télévision jusqu’à l’endormissement ? Préférez-vous lire quelques pages du livre qui repose sur votre table de chevet ? Ou bien, pensez-vous au lendemain et à la charge de travail qui vous attend ?

Prenez-vous quelques minutes pour repenser à votre journée ? Qu’avez-vous fait de ces quelques heures de vie ? Est-ce que cette journée a compté ?

Ne subissez plus votre vie. Vivez là ! 4

Prenez le temps de vous remémorer vos actions, vos choix et vos paroles. Avez-vous fait quelque chose de particulier qui marque une différence pour vous ou quelqu’un de votre entourage ?

Quand vous aurez mis en place les deux premières étapes que nous avons abordées plus haut, vos actions deviendront plus intentionnelles. Votre détermination sera plus palpable.

Par exemple, j’ai tendance à gaspiller du temps, je suis un procrastinateur de haute volée. Je repousse les échéances jusqu’au dernier moment de la dealine où je finis par sprinter. Le stress fait son effet et je termine le job dans les temps mais en subissant un stress toxique.

L’un des moyens de résoudre cette facheuse tendance est de planifier la veille les actions du lendemain. Prenez quelques minutes de calme pour vous projeter sur les tâches qui vous attendent. Elles sembleront moins pénibles le lendemain. Préparez les vêtements que vous porterez, mettez en place ce qu’il faut pour votre petit déjeuner, etc. Tout cela participe à ne plus subir les événements.

J’ai abandonné les réseaux sociaux le soir. Bon ok, j’avoue, cela m’arrive encore de temps à autre, notamment quand je viens de publier un article et que j’en mesure les réactions. Cela dit, ça n’est plus un automatisme. Au lieu de cela, je lis et ensuite je prends le temps de réfléchir à ma journée.

Est-ce que mes actions de la journée reflètent le type de personne que je veux devenir ?

Nul besoin de se battre la poitrine lorsque votre journée n’a pas été à la mesure de ce que vous attendiez. Nous avons tous des jours avec et des jours sans. Plutôt que de sombrer dans la culpabilité, prenez un moment pour comprendre comment corriger ce qui vous éloigne de vos objectifs.

Pour conclure

Le but n’est pas de devenir des petits robots bien programmés, sans enthousiasme, ni imprévu.

Au contraire !

Très honnêtement, cette démarche m’a redonné un élan que j’avais perdu depuis quelques années. Alors que je ne croyais plus trop en moi, que je désespérais de mon manque de combativité et de quelques grosses souffrances intérieures, le fait de tout mettre à plat, de réfléchir à mes envies, mes rêves et mes ambitions m’a permis de retrouver une vitalité inédite.

Cela m’a permis de combattre des comportements nocifs pour les autres et pour moi et de me remettre en question.

Je suis plus en forme. Mieux dans ma peau. Plus à l’aise avec les autres. Plus disponible également.

J’ai encore bien des choses à régler, c’est certain. Et tout cela fera partie de prochains objectifs et d’actions à mener.

Ne subissez plus votre vie. Vivez la.

Ecrit par Stéphane Torregrosa
Stéphane Torregrosa convertit vos défis marketing en opportunités avec des résultats mesurables. Il est consultant en Webmarketing, spécialisé en Inbound Marketing, conseiller en communication, blogueur et conférencier. Il vous accompagne dans la mise en place de votre stratégie Web, dans la création de contenu, pour donner de la visibilité à votre organisation. En ligne depuis 1996 et la distribution des premiers CD AOL dans les magazines informatiques, il ne s'est jamais vraiment déconnecté depuis ! Son papa lui a communiqué la passion des Comics Book, du dessin et de la photographie. Profile
leadership par l'exemple

Le Leadership par l’exemple

Stéphane Torregrosa dans Leadership
  ·   6 min de lecture
bonheur au travail

Quand votre travail n’est pas reconnu

Stéphane Torregrosa dans Leadership
  ·   5 min de lecture
leader inspirant

Leader motivant ou leader inspirant ?

Stéphane Torregrosa dans Leadership
  ·   5 min de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.