Une faiblesse constante que j’ai retrouvé parmi les quelques mauvais leaders rencontrés au cours de ma carrière est l’insécurité. Ce sentiment inspire toutes sortes d’actions négatives qui s’en ressentent sur vos équipes.

Paradoxalement, ce sont les leaders les moins sûrs d’eux qui ont le plus tendance à se mettre en avant et qui paraissent les plus orgueilleux alors qu’intérieurement, ils cultivent le sentiment d’être des imposteurs, présents à la mauvaise place. Comme pour compenser ce qu’ils pensent manquer de qualités, ils adoptent une attitude défensive de “je sais tout”, ne supportent pas d’être remis en question ou pris à défaut. S’il se sentent déstabilisés, ils peuvent se révéler tyranniques.

Leader ≠ meilleur

Pourtant, on ne va pas demander les mêmes qualités à un leader qu’à un membre de son équipe. Il a le droit de ne pas être le meilleur technicien, commercial ou créatif. Ce n’est pas forcément ce qu’on lui demande par ailleurs.

Même s’il doit avoir une certaine polyvalence pour superviser le travail de ses collaborateurs, son rôle est davantage de tirer le meilleur parti de son équipe, de découvrir les talents, de les mettre en position d’efficacité maximale et permettre à chacun de jouer sa part de la partition. Et cela, un leader en tension d’insécurité n’y parviendra jamais.

Un leader en insécurité s’entoure mal

Par réflexe, un leader en manque de confiance ne s’entoure pas des meilleurs talents. Il craint que le contraste avec ses propres capacités n’en soit que trop évident. Il préfère dominer. Il peut également étouffer ses meilleurs éléments et leur rendre la vie difficile. Cela crée un climat anxiogène autour de lui, ses propres phobies contaminant les autres.

Son insécurité, qui est un soucis personnel et ne devrait concerner que lui, finit donc par empoisonner les résultats de l’entreprise.

Il arrive que le manque de confiance ne repose sur rien de tangible. Un parcours scolaire difficile, un manque de diplômes, un manque d’attention des proches et ce sentiment ressurgit périodiquement. Le manque de confiance n’est pas constant, c’est une alternance de périodes de sécurité et de faiblesse, ce qui explique que le management de ces personnes soit en dents de scie et qu’ils paraissent parfois lunatiques.

Changer de modèle de management

Un leader confiant recherche des collaborateurs meilleurs que lui, il s’entoure de personnes efficaces, créatives et compétentes. Il ne craint pas de s’y frotter, au contraire, il va chercher à apprendre d’elles, il va les encourager. Il crée un climat favorable à l’échange et à l’épanouissement. S’il est confiant, il est également plus humble et accessible.

Voilà pourquoi je ne suis pas un fou de la compétition dans les équipes, je préfère un management transversal, collaboratif, où chacun trouve sa place pour exprimer son talent et ses compétences.

Et si la solution reposait dans un changement de modèle de management ? Notre hiérarchisation très verticale ne rend service ni aux équipes, ni aux managers. Dans ce schéma, si le manager est mauvais, ses collaborateurs auront bien du mal à faire la différence. Et vous, quel type de leader êtes-vous ?

Formez-vous au SEO pour Wordpress

Formez-vous au SEO pour Wordpress

Si vous pensez qu'il suffit d'installer le plugin "Yoast SEO" pour bien référencer votre site, alors vous avez besoin de cette formation !

Profitez du prix de lancement de cette formation complète de plus de 10 heures : 

59.00 € au lieu de 250 € !

Vous êtes inscrit. Bravo !

Share This

Un coup de pouce ?

Si l'article vous a plu, partagez-le !