Communication-Marketing

“C’est rien, c’est juste de la comm’ !”

Combien de fois avons-nous entendu cette expression ? On parle d’ailleurs de coup de comm’, de coup de pub...

Ecrit par Stéphane Torregrosa · 1 min de lecture >
c'est que de la comm

Combien de fois avons-nous entendu cette expression ? On parle d’ailleurs de coup de comm’, de coup de pub et nos métiers de la communication ont perdu de leur superbe. A trop distordre et embellir la réalité, la publicité et le marketing ont perdu de leur impact.

Le vernis médiatico-publicitaire est désormais bien écaillé et nous assistons à deux réactions bien différentes chez les professionnels : ceux qui s’entêtent à vendre des encarts de pub sur tous les médias possibles et ceux qui recherchent de nouveaux moyens d’atteindre le consommateur.

Chez les premiers, si la publicité télévisée semble encore capable de produire des résultats, elle subit tout de même les affres du replay, de la VOD et de l’enregistrement sur les box. Quant à internet, on en connait tous les limites aujourd’hui face aux bloqueurs de pub.

Le manque d’authenticité et d’éthique et la surabondance des messages auront eu raison de la publicité. Elle connait quelques soubresauts, pourtant nous assistons probablement à ses derniers instants telle que nous la connaissons aujourd’hui. Une étude récente sur la place de la publicité aujourd’hui révèle qu’un adulte consomme environ 10 heures de médias chaque jour. Le nombre journalier de messages publicitaires auquel il est soumis sur les cinq médias (TV, radio, internet, journaux et magazines) est d’environ 360. Autant dire que tous ne retiennent pas l’attention du consommateur qui n’en remarquera réellement que 150 d’entre eux. Une poignée d’entre eux auront suffisamment d’impact pour qu’on les retienne mais très peu engageront un acte d’achat chez le consommateur.

L’inbound marketing est l’une des tendances d’un renouveau marketing, d’une nouvelle communication, plus authentique. C’est vers ce type de moyens, en respectant le consommateur, en évitant les messages frelatés et en produisant du contenu de valeur, que nous pourrons redorer le blason de nos métiers.

Les réseaux sociaux ont permis aux consommateurs d’avoir une voix, d’avoir du poids face aux marques, les messages sont partagés et font le tour de la toile en quelques heures. Les scandales politiques et écologiques sont relayés à vitesse grand V et les émissions d’investigation font le bonheur des réseaux sociaux.

D’ailleurs, quel plaisir de voir les communicants embourbés dans leurs procédures de situation de crise, totalement désarmés face à une journaliste acharnée ! L’impression d’une revanche des petits sur les puissants.

À l’heure où nous subissons à nouveau les retours de politiques de tous bords, qui nous martèlent une fois de plus qu’ils ont compris le message, nous assurent qu’ils ont changé, à l’heure où Nutella et Coca-Cola se mettent au vert, il est plus que temps que nous autres, communicants en tout genre, revenions à plus d’authenticité et d’intelligence.

Moins de manipulations pour plus d’enchantement du client … C’est un pari, mais les marques qui sauront prendre ce virage feront la différence à coup sur.

Ecrit par Stéphane Torregrosa
Stéphane Torregrosa convertit vos défis marketing en opportunités avec des résultats mesurables. Il est consultant en Webmarketing, spécialisé en Inbound Marketing, conseiller en communication, blogueur et conférencier. Il vous accompagne dans la mise en place de votre stratégie Web, dans la création de contenu, pour donner de la visibilité à votre organisation. En ligne depuis 1996 et la distribution des premiers CD AOL dans les magazines informatiques, il ne s'est jamais vraiment déconnecté depuis ! Son papa lui a communiqué la passion des Comics Book, du dessin et de la photographie. Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.