J’entends trop d’entreprises se plaindre du manque d’efficacité de leur site internet. Pourquoi si peu de visites et si peu de visibilité sur Google ? Alors si votre site internet est dans les starting blocks, que vous souhaitez démarrer votre nouvelle aventure au plus vite, je vous recommande de reculer un peu l’instant du lancement pour effectuer quelques vérifications SEO. Comment être certain de bien référencer votre site ? Voici une liste d’actions à mettre en place si vous souhaitez que votre site soit pris en compte par Google.

1. Distinguez-vous avec les rich snippets

L’optimisation du SEO et de votre site ne passe pas que par une succession de mots-clés. Certains aspects techniques offrent des opportunités d’être plus visible dans les SERPS. Par exemple, optimiser vos images pour la recherche dans Google images peut vous permettre de faire ressortir une infographie ou un diagramme illustrant l’un de vos articles.

N’oubliez pas non plus les « rich snippets » ou données structurées. Un rich snippet est une sorte de résumé de ce que les personnes peuvent s’attendre à trouver sur votre page. Ces micro-données permettent d’apporter des données complémentaires dans les SERPS (page de résultats de recherche d’un moteur de recherche). On peut y placer des images, un système de notation et des informations sur l’auteur de la page qui s’ajouteront aux classiques titre, url de la page et sa méta-description.

rich snippet google seeps

En plus d’attirer l’oeil davantage qu’un résultat classique, il permet d’augmenter considérablement le trafic et le taux de clic. L’objectif des moteurs de recherche est d’offrir une expérience utilisateur renforcée et leur apporter des résultats plus pertinents. Plus un résultat informe et cible un utilisateur, plus le taux de clics et l’expérience en sera renforcée. En vrac, et de façon non exhaustive, vous pouvez apporter les informations suivantes :

  • Avis de clients
  • Heures d’ouverture
  • Gamme de prix
  • Description de produit
  • Photo de produit
  • Note d’un produit
  • Disponibilité, …

L’utilisation des rich snippets est une clé pour vous différencier dans les résultats de recherche des moteurs de recherche. Google et Bing proposent des ressources pour cela, alors n’hésitez pas à franchir le pas. D’ailleurs, Twitter (Twitter cards) et Facebook (OpenGraph) proposent également d’utiliser des données structurées afin que les partages depuis votre site s’affichent correctement et de façon enrichie.

2. Identifiez les mots-clés et ajuster votre contenu

Ok, votre site est prêt et vous avez créé vos pages principales. Néanmoins, j’espère que vous avez pris le temps de construire une liste concrète de mots-clés en rapport avec votre activité et votre audience. Les outils pour établir cette liste sont nombreux :

Augmenter SEO en 2016À l’aide de ces outils, déterminez les mots-clés et expressions les plus importants. Vous pourrez vous appuyer sur le volume de recherche mensuel, la difficulté de se positionner sur un mot-clé, le taux de clics estimé et des suggestions de mots clés associés.

Une fois que vous avez conçu une liste de mots-clés, analysez les pages que vous avez conçu et créez-en de nouvelles si nécessaire. Le but est que chaque page ait un but et un mot-clé associé. Si un mot-clé important n’est associé à aucune page, créez-en une spécifique, il n’est pas trop tard.

N’hésitez pas à faire preuve de méthodologie. Placez votre mot-clé ou expression dans l’url de votre page, dans le titre de votre page, dans la description et bien sur, dans le contenu de votre page. Ne soyez pas trop insistant dans le contenu, il n’est pas utile de placer le mot-clé sur chaque phrase. Cela alourdit votre contenu et repousse les lecteurs et donc Google par la même occasion. Dans le contenu, il peut-être bon d’utiliser des synonymes et un champ lexical approfondi et élargi.

Par la suite, analysez votre rancking. Comment vos pages se positionnent-elles dans les résultats de recherche des moteurs ? Si nécessaire, optimisez vos pages et analysez la concurrence. Comment fonctionnent les pages qui se positionnent mieux que vous ?

3. Accessibilité, expérience utilisateur et crawl

Voici quelques questions pertinentes à vous poser :

I. Est-ce que les pages de mon site sont accessibles aux moteurs de recherche ?

Là encore, il y a de nombreuses façons de le savoir. De mon côté, j’utilise OnPage.org afin de scanner mon site et avoir des informations essentielles sur la façon dont les moteurs de recherche voient mon site internet. OnPage a l’avantage d’être un produit complet, capable d’effectuer une véritable cartographie des forces et faiblesses de votre référencement. Il me prévient en cas de Duplicate Content, si mon contenu est trop pauvre, si j’ai des liens brisés ou des pages inaccessibles, etc. Un outil indispensable à mes yeux. Screaming Frog, Google Search Console et Moz Pro peuvent également vous aider dans cette tâche.

Si votre site n’est pas visible des moteurs de recherche, pensez à jeter un oeil au fichier robots.txt à la racine de votre hébergement.

II. Mon site est-il accessible sur n’importe quelle plateforme et appareil ?

responsive designLe fait que les moteurs de recherche aient accès à votre site internet est une bonne chose. Cependant, les internautes doivent également y accéder de façon optimale et ceci, quelque soit votre audience et l’appareil avec lequel ils naviguent sur internet.

Qu’ils utilisent un ordinateur de bureau, un portable, une tablette, un smartphone, quelle que soit la résolution de l’écran, la vitesse de connexion et le navigateur, faites-en sorte que votre site fonctionne parfaitement. Il existe nombre de vérificateur de navigateur, faites quelques tests et corrigez ce qui a besoin de l’être.

III. Mon site est-il suffisamment rapide ?

speed websiteLe meilleur moyen de s’en convaincre est d’effectuer un test avec Google Speed Test. C’est simple et rapide. En quelques minutes, vous saurez si votre site n’est pas trop long, sur mobile et sur ordinateur. Une simple image peut parfois méchamment ralentir votre site. Cela peut-être un cache mal exploité ou un script qui tourne en boucle, … Si votre site est propulsé par WordPress, je vous recommande l’excellent plugin WP-Rocket, il fait des merveilles.

La vitesse de chargement de votre site est un point à ne pas négliger. Un site trop long au chargement et c’est un visiteur (et un potentiel client) que vous perdez. Soyez vigilant sur ce point et analysez avec finesse les goulots d’étranglement afin de les éradiquer.

IV. L’expérience utilisateur est-elle à la hauteur de ce qu’attendent vos visiteurs ?

Avant de publier votre site, faites-le tester par des gens qui n’ont pas participé à son développement. Famille, amis, clients actuels si vous en avez déjà. Recueillez leur avis et les pistes d’amélioration. Le but n’est pas forcément d’avoir l’avis de professionnels de votre secteur ou de webdesigners, mais de personnes lambda qui pourraient être de vos clients. Quelles sont leurs impressions ? Le site leur inspire t-il confiance ? Trouvent t-ils ce qu’ils cherchent ? Votre message est-il clair ? Cette étape est souvent rapidement mise de côté et c’est une grave erreur. Nombre de problème de conversions sur un site web pourraient être évités en prenant un peu plus de temps sur cette étape.

4. Installez et paramétrez vos services

L’un des services qui vient premièrement à l’esprit, c’est Google Analytics. Gratuit et très populaire, le service de Google est l’un des ténors de l’analyse de trafic. De mon côté, j’ai également installé OnPage, mais vous pourriez utiliser des services équivalents. Vérifiez bien que le code que vous insérez est présent sur toutes vos pages pour que l’analyse soit utile.

Mais il n’y a pas que Google dans la vie et vous pourriez bien avoir besoin du retargeting ou remarketing. Je vous recommande d’installer au plus tôt le Pixel de Facebook. Même si vous ne l’utilisez pas tout de suite, il collectera des informations précieuses sur votre audience et vous permettra plus tard de mieux cibler votre audience.

Tenez-vous informé sur ce qu’il se dit de votre marque. Google Alerts est gratuit mais n’est vraiment pas le meilleur dans le domaine. Mention.net fait très bien le travail par exemple, tout comme Talkwalker et Trackur.

Intégrez vos profils de réseaux sociaux. Créez vos comptes au plus vite avant que d’autres ne le fassent à votre place. Une page Facebook, Twitter, Instagram, un compte Pinterest, Youtube, SlideShare, … Les possibilités sont nombreuses et soyez sur de n’investir que les réseaux que vous pourrez réellement alimenter !

5. Optimiser le lancement de votre site

Vous le savez, pour que votre SEO soit un succès, vous avez besoin de liens vers votre site et d’engagement qui envoient des signaux positifs aux moteurs de recherche afin de mieux vous placer dans les SERPS.

Famille, amis, collègues, ex-collègues, clients, votre communauté sur les réseaux sociaux, … Identifiez toutes les personnes susceptibles de faire tourner votre contenu. Pensez à toutes les personnes avec lesquelles vous avez des relations professionnelles, des journalistes ou blogueurs qui vous ont promis de parler de votre projet, … Les blogueurs sont souvent à la recherche de contenu dans leur secteur.

Créez un tableau Excel avec toutes ces personnes et commencez à les contacter directement. Faites-le en avance, de manière à ce qu’ils aient le temps d’écrire leur projet et surtout pour que les sollicitations ne se multiplient pas au lancement du site.

Pensez également à faire un communiqué de presse, national ou régional, et ciblez bien vos médias qui reçoivent déjà tant de communiqués qui ne les concernent pas. Ciblez les influenceurs sur les réseaux sociaux qui partagent du contenu sur votre secteur d’activité. Adoptez un ton dynamique et qui donne envie de vous découvrir, mettez votre projet en avant de façon intelligente pour donner envie d’en découvrir davantage.

Enfin, pensez à vos profils de réseaux sociaux personnels. Actualisez votre bio, les liens vers votre site, votre parcours professionnel, … Si vous avez déjà un site qui cumule un bon trafic, n’hésitez pas à y faire l’annonce de votre nouvelle activité.

6. Suivez votre SEO

Quand vous aurez optimisé votre SEO pour atteindre la première page de Google, le travail ne sera pas terminé pour autant. Vos concurrents chercheront à vous déloger et à prendre votre place grâce à leur propre stratégie SEO. De plus, Google évolue et les changements dans les SERPs sont réguliers. Les mots-clés utilisés par les utilisateurs peuvent évoluer également au fil du temps. Votre site peut rencontrer des problèmes techniques qui gêneraient son positionnement dans les SERPs. Votre site aura besoin d’efforts SEO réguliers pour maintenir votre positionnement dans les SERPs. Ce n’est que le commencement de votre aventure !

Conclusion

Il est vraiment important que les entrepreneurs et les commerces en ligne réalisent l’intérêt d’investir dans une réelle stratégie SEO. Un nouveau projet, le lancement d’une nouvelle activité ? Vous n’êtes pas sur de vous sur la partie SEO, réseaux sociaux, inbound marketing et vous souhaitez être accompagné ? N’hésitez pas à me contacter et parlons ensemble de votre projet.

Share This

Un coup de pouce ?

Si l'article vous a plu, partagez-le !

mautic is open source marketing automation

Error: Please enter a valid email address

Error: Invalid email

Error: Please enter your first name

Error: Please enter your last name

Error: Please enter a username

Error: Please enter a password

Error: Please confirm your password

Error: Password and password confirmation do not match